Transition énergétique : L’électricité est-ce vraiment une bonne idée ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le prix de l’électricité marque un nouveau maximum historique ce mardi 3 août.
Il sera compris entre un maximum de 113,51 euros/MWh et un minimum de 100,85 euros/MWh

Par rapport au premier mardi d’août de l’année dernière, alors qu’il était de 35,4 euros/MWh, le prix journalier moyen du marché de gros (pool) triple, selon les données de l’Opérateur du marché ibérique de l’électricité (OMIE) comparées par EFE.

Ainsi, le prix de gros de l’électricité, qui en Espagne est utilisé pour calculer le tarif réglementé, est très proche du maximum historique de 106,57 euros/MWh qui a marqué le 21 juillet et dépasse de loin celui qui était le deuxième prix historique le plus élevé, le 103,76 euros/MWh qu’il coûtait au 11 janvier 2002.

Par tranches horaires, le prix fixé pour ce mardi oscillera entre un maximum de 113,51 euros/MWh et un minimum de 100,85 euros/MWh, selon les données du marché, qui est tiré par la hausse des prix du gaz utilisant les cycles combinés et les prix élevés des droits d’émission de CO2, principalement.

Le prix du pool, dans lequel les producteurs d’électricité font correspondre leurs offres pour le lendemain et les prix sont fixés pour chaque heure de cette journée, a un poids d’environ 24% dans la facture d’électricité des consommateurs couverts par le tarif réglementé ou Prix Volontaire aux Petits Consumer (PVPC), un peu plus de dix millions.

Afin d’amortir cette hausse, le Gouvernement a approuvé en juin l’abaissement de la TVA sur les factures d’électricité de 21 % à 10 % jusqu’à la fin de l’année pour les petits consommateurs et la suspension de la taxe sur la production d’électricité et la production d’électricité au cours du troisième trimestre payé. par les producteurs.

En outre, il a mis en œuvre des changements structurels à des degrés divers de mise en œuvre (comme la facturation d’une partie des primes renouvelables aux sociétés pétrolières et gazières ou la réduction des avantages des sociétés hydroélectriques ou nucléaires).

En parallèle, l’Exécutif a évoqué avec Bruxelles la nécessité de réformer la conception des marchés de l’énergie pour assurer le succès de la transition énergétique.

SOURCE : INFORMACION.ES

Pour lire l’article complet en espagnol, cliquez sur ce texte

Articles même catégorie