Topinfo Alicante

Toutes les infos et bons plans sur Alicante et sa province

Toucher sa pension de retraite en Espagne ?

Les démarches à accomplir et à respecter

Pour toucher sa pension à l’étranger, il faut effectuer une demande accompagnée d’un certificat de résidence et des coordonnées bancaires à l’étranger auprès de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV). La CNAV réclame tous les ans un certificat d’existence délivré par l’administration de votre pays d’accueil afin d’être certain que le retraité est toujours en vie. Il s’agit d’un formulaire préétabli qui doit être visé par le consulat de France.

Retraite et couverture maladie 

La couverture santé des expatriés dans le pays d’accueil va varier selon les États :

• Lorsqu’il s’agit d’un pays membre de l’Union européenne, d’un pays assimilé ou d’un pays qui a signé une convention sociale avec la France, le retraité continue de bénéficier de la protection sociale française en cas de maladie ou de problèmes de santé. 

• Dans les pays qui n’ont pas signé d’accord social avec la France, il faut adhérer à la Caisse des Français à l’étranger (CFE) pour profiter de la même couverture maladie que les retraités restés en France.

Fiscalité de la retraite

Lorsqu’un Français réside plus de 183 jours par an à l’étranger et qu’il ne possède pas de résidence, ni d’intérêts économiques dans l’Hexagone, les règles d’imposition varient en fonction des accords fiscaux signés entre la France et le pays d’accueil. Si aucune convention n’a été établie, le retraité sera doublement imposé.

Lorsque le retraité a définitivement quitté la France, les prélèvements comme la CSG et la CRDS ne s’appliquent plus. Il peut même profiter d’une fiscalité avantageuse dans certains pays.

SOURCE : https://www.retraite.com/dossier-retraite/retraite-a-l-etranger/

Autres articles dans cette rubrique

Inscrivez-vous

Afin d’être informé régulièrement des nouveautés sur Topinfo Alicante

Nos partenaires

Devenez partenaire