"Art de vivre & infos pratiques"

Séduits par le Soleil Espagnol ? Attention aux péripéties !

Si l’idée de quitter votre doux pays pour la terre ensoleillée de l’Espagne vous chatouille l’esprit, ne brûlez pas les étapes trop vite. Au-delà des Pyrénées, la vie peut sembler douce, mais elle comporte son lot de surprises.

 

Avant de dire « Hola » à la nouvelle aventure, jetons un coup d’œil à ces subtilités espagnoles avec une touche d’humour.

Le NIE, votre Graal bureaucratique

 

Obtenir un NIE en Espagne, c’est un peu comme tenter de dompter un taureau en tutu. Un numéro magique vous permettant de travailler et d’accomplir des démarches administratives. Commencez par décrocher le NIE « provisoire », valide pendant trois mois. Ensuite, c’est le saint Graal, la « Union Citizen Registration Certificate », contenant votre NIE définitif. Prêt pour une montagne russe bureaucratique ? Pensez à l’aide d’un expert, car dans les grandes villes, les délais sont aussi longs qu’un défilé de mode espagnol.

 

Une banque espagnole, s’il vous plaît !

 

Oui, vous pouvez utiliser votre carte française en Espagne, mais méfiez-vous des distributeurs qui se prennent pour des toreros et chargent des commissions. Ouvrir un compte en banque espagnol est souvent la meilleure option. N’oubliez pas votre NIE pour cette virée bancaire, sinon, vous risquez d’obtenir un « no gracias. »

Adieu ponctualité, bonjour horaires espagnols

 

Les horaires espagnols, c’est comme un spectacle de flamenco, tout en rythme et en émotion. Attendez-vous à des soirées qui se prolongent jusqu’à l’aube et des fermetures de boutiques l’après-midi. Les déjeuners se décalent à l’heure de la sieste, et si vous travaillez pour une entreprise espagnole, attendez-vous aux « horaires intensifs. » Commencez tôt, ne prenez pas de pause réelle le matin, et sortez plus tôt pour profiter du soleil. Là-bas, le travail suit le soleil !

 

Le logement à l’espagnole

 

Dans certaines villes, la pression touristique a fait grimper les prix du logement. Plus au sud, l’hospitalité peut parfois manquer, avec des immeubles aux murs fins comme du jambon serrano. Si le bruit vous effraie plus que les corridas, faites attention lors de votre chasse au logement.

 

Hablar Espagnol, SVP !

 

Parler espagnol est la clé de l’adaptation en Espagne. Même si de plus en plus d’Espagnols parlent anglais, ne vous attendez pas à être compris partout avec juste le français ou l’anglais. Alors, si vous parlez espagnol comme un perroquet français, envisagez des cours pour éviter les quiproquos hilarants.

 

Patience, jeune padawan !

 

En Espagne, on ne court pas, on flâne. Les escalators du métro sont des tapis de méditation. Si vous osez doubler la file d’attente du bus, préparez-vous à des regards noirs. En Espagne, le temps s’étire comme une sieste à l’ombre d’un palmier.

 

Tisser des liens à l’espagnole

 

Les Espagnols sont chaleureux, mais pour devenir leur ami, il faut du temps. Soyez patient, proposez des sorties, et qui sait, peut-être que vous serez invité à une soirée tapas où l’amitié espagnole coulera comme le rioja.

Déja + de 1000 articles

Nos derniers articles

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux

Facebook
LinkedIn

Solverwp- WordPress Theme and Plugin

Pour recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous ci-dessous !