Logo Top Info Alicante

Déja + de 800 articles

Logement en 2023 : prix stables et baisse des ventes et des crédits immobiliers

Logement en 2023

Le Logement en 2023

Tout semblait indiquer que 2022 allait prendre le relais de 2021 et que le marché immobilier allait continuer à se muscler. Cependant, l’escalade inflationniste a rendu nécessaire un réajustement des calculs, au point d’obliger la Banque centrale européenne à prendre des décisions historiques sur les taux d’intérêt. De même, la guerre en Ukraine a eu des conséquences sur la production de nouveaux développements résidentiels. Pour le portail immobilier pisos.com, une année de lumières et d’ombres est sur le point de s’achever au cours de laquelle le secteur s’est à nouveau mis à l’épreuve et où la dynamique d’achat a dérivé vers la prudence.

Bien que les prévisions économiques ne soient pas optimistes pour l’Europe, l’Espagne pourrait sortir de la récession technique et être l’un des pays les plus performants. Diverses organisations placent le PIB fin 2022 à 4,5 %, mais la contraction en 2023 sera plus qu’évidente, se situant autour de 1 %. Quant à l’inflation, qui a atteint son plus haut sommet cette année en juillet (10,8 %), elle devrait finir à 8,5 % en moyenne pour descendre à 4,8 % l’an prochain. « La perte progressive du pouvoir d’achat pousse les ménages espagnols à se tourner à nouveau vers l’épargne et à reporter leurs décisions d’achat d’un logement », révèle Ferran Font, directeur d’Etudes de pisos.com.

 

Dans la perspective de 2023, « un recul profond est peu probable car le logement vient de toucher le fond après l’effondrement de 2008. Il est évident qu’il existe des micromarchés où les contrepoids ne sont pas calibrés, mais l’éloignement du maximum permet de parler d’un marché assez proportionné. C’est pourquoi une fourchette est envisagée pour 2023 d’un minimum de -1% si l’inflation tarde à être maîtrisée et d’un maximum de 3% si le scénario s’améliore dès le printemps », argumente le dirigeant. Comme d’habitude, la singularité territoriale jouera un rôle fondamental. « Les marchés traditionnellement dynamiques resteront stables et afficheront des rallyes raisonnables, mais dans les zones moins dynamiques, les ajustements ne tarderont pas à venir. »

 

SOURCE : PISOS.COM

Pour lire l’article en espagnol, cliquez sur ce texte

 

Solverwp- WordPress Theme and Plugin