L’incidence du virus baisse dans presque toutes les villes de la province qui ont un couvre-feu

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

La situation s’améliore dans toutes les municipalités à mobilité nocturne restreinte, à quelques exceptions près, bien que la plupart soient toujours à risque extrême – Les pires données se produisent lorsque les mesures n’ont pas été mises en œuvre initialement ou ont été levées
L’incidence du coronavirus est en baisse dans presque toutes les localités qui ont un couvre-feu et d’autres restrictions pour tenter de contenir la pandémie. Un mois après le lancement de ces mesures, renouvelées il y a deux semaines dans de nombreuses communes et étendues à d’autres, le nombre de cas actifs diminue nettement dans la plupart des lieux touchés. Dans beaucoup d’entre eux, la tendance à la baisse a commencé début août, c’est-à-dire avec les limitations déjà en place, ce qui donne des indices sur l’efficacité de leur mise en œuvre, bien qu’on ne puisse affirmer de manière catégorique que cela soit le motif.

À l’heure actuelle, il existe des restrictions dans 27 municipalités d’Alicante, toutes de plus de 5 000 habitants et une bonne partie d’entre elles situées sur la côte. La limitation de la mobilité entre 1 h du matin et 6 h du matin est la mesure la plus importante, mais il existe également des limitations, par exemple, pour les rassemblements sociaux. Son effet est visible dans des villes comme Calp qui, fin juillet, avait une incidence de près de 1 400 cas actifs pour 100 000 habitants et n’atteint plus 275 aujourd’hui. L’évolution a été similaire dans des points comme Benidorm, qui a atteint un taux de 858,77 début août.

SOURCE : INFORMACION.ES

Pour lire l’article complet en espagnol, cliquez sur ce texte

 

Articles même catégorie