L’Espagne ouvre la porte à la semaine de quatre jours

Facebook
LinkedIn

Le projet de budget 2022 prévoit d’aider les entreprises qui veulent réduire le temps de travail. La région de Valence sera la première à lancer, dès cet automne, son dispositif d’accompagnement aux entreprises volontaires pour passer en semaine courte, avec une offre de compensation transitoire des coûts salariaux.

L’Espagne ouvre la voie à la semaine de quatre jours. Le gouvernement a inscrit dans le projet de budget 2022, soumis au Parlement, les premières dotations aux entreprises qui sauteront le pas. Reste à savoir si la mesure présentée comme une expérience pilote passera le filtre des discussions parlementaires, et dans quelles conditions.

Elle a été portée par le petit parti de gauche Más País, qui a travaillé main dans la main avec les syndicats pour avancer dans l’élaboration des mesures d’accompagnement. Il espérait obtenir un engagement de l’Etat à hauteur de 50 millions, mais il n’en a obtenu que 10 pour l’instant.

La région de Valence prend les devants

En attendant, la région de Valence a déjà pris les devants. Elle devrait être la première à se lancer à partir de cet automne, en offrant un dispositif d’accompagnement aux entreprises. A condition qu’elles ne profitent pas du changement pour allonger les journées de leurs employés et qu’elles n’appliquent aucune réduction de salaire, contrairement à ce qu’ont fait certaines entreprises comme le géant des télécommunications Telefónica et la marque de mode Desigual.

SOURCE : LES ECHOS

Pour lire l’article complet, cliquez sur ce texte

 

Articles même catégorie