Les Templiers les plus célèbres d’Espagne

Facebook
LinkedIn
Templiers

Un aperçu de l’Ordre dans la péninsule

L’Ordre du Temple a été l’ordre religieux et militaire le plus étudié à travers l’histoire, fascinant à la fois les romanciers et les historiens. Parler de l’Ordre des Pauvres Chevaliers du Christ du Temple de Salomon, connu sous le nom d’Ordre du Temple, c’est parler de l’un des plus puissants ordres militaires chrétiens du Moyen Âge.

Il a été fondé en 1118 pour protéger les fidèles et sauver Jérusalem de l’occupation turque. Bien que la plupart d’entre eux aient connu une fin tragique au bûcher, les Templiers espagnols n’ont guère été punis grâce à la protection des monarchies locales. Le refuge qu’ils avaient dans la péninsule était la couronne d’Aragon, et aussi le nord de l’Espagne, où ils ont toujours eu une situation privilégiée.

Autour de ces chevaliers, il y a un grand halo d’ésotérisme, de légendes et d’énigmes. En Espagne, l’Ordre du Temple avait une grande importance. Son héritage est encore vivant dans les châteaux, les églises, les monuments et dans de nombreux romans où leurs exploits sont racontés grâce aux Templiers espagnols les plus populaires.

Ramon Berenguer III, le premier Templier espagnol

En 1127, les Templiers arrivent en Aragon, entretenant depuis lors une relation étroite avec le comte Ramon Berenguer III, marié à l’une des filles du Cid Campeador. Ce dernier collabora à de nombreux dons et privilèges pour l’Ordre et y accéda en 1130.

Le comte de Barcelone, proche de la mort, décide de rejoindre les Templiers pour deux raisons principales. Tout d’abord, pour purifier ses péchés et être accepté par Dieu. La deuxième raison était que les Templiers pouvaient s’installer dans la péninsule et expulser les musulmans. Il est ainsi devenu le premier Templier espagnol.

Dans son testament, il donne le château de Grañena de Cevera aux Templiers. Cette action a fait de lui un personnage de grande importance historique pour son aide à l’Ordre, collaborant ainsi à son implantation en Espagne.

Guillem de Montredon, maître de l’ordre au château de Monzón

Guillem de Montredon était l’un des Templiers les plus importants de la péninsule. Il a rejoint l’Ordre du Temple en 1203. Des années plus tard, il est nommé commandant de Gardeny, l’un des centres templiers de la couronne d’Aragon. Il est ensuite nommé commandant de Masdeu à la cour du roi Pierre II, qu’il accompagne dans ses campagnes militaires.

À la mort du roi, il est nommé maître d’Aragon, de Catalogne et de Provence en 1213, et il acquiert alors un rôle essentiel. L’enfant Jacques était détenu par Simon IV de Montfort, et fut libéré après des négociations à Rome avec le pape Innocent III, qui le libéra et le remit à l’Ordre.

Dès lors, le templier Guillem de Montredon fut le protecteur et l’éducateur de Jacques Ier et de son cousin germain Ramon Berenguer V au château de Monzón. Il est toujours resté aux côtés de Jacques, étant son fidèle conseiller jusqu’à sa mort à Barcelone.

Pour découvrir tous les autres Templiers d’Espagne, cliquez sur ce texte

SOURCE : L’ESPAGNEFASCINANTE.FR

Articles même catégorie