"Art de vivre & infos pratiques"

Le Sous-Marin S-61 Delfín à Torrevieja

Sous-Marin S-61 Delfín à Torrevieja

Plongée dans l’Histoire : Mon Expérience à Bord du Sous-Marin S-61 Delfín à Torrevieja

Lorsque j’ai entendu parler pour la première fois du sous-marin S-61 Delfín transformé en musée flottant à Torrevieja, ma curiosité a été piquée au vif. En tant qu’adepte d’histoire et de technologie navale, l’opportunité de visiter un vrai sous-marin militaire, non pas dans les eaux sombres et profondes, mais amarré tranquille au port, semblait trop belle pour être ignorée.

 

Une Histoire Fascinante

Le sous-marin S-61 Delfín, lancé en 1971, est loin d’être un vaisseau ordinaire. Cet illustre membre de la classe Daphne est devenu un emblème de l’innovation et du courage. Ses débuts marquèrent une ère nouvelle pour la marine espagnole, incarnant l’avancée technologique et la stratégie militaire de l’époque. Mais ce n’est pas seulement ses capacités opérationnelles qui distinguent le S-61 Delfín ; c’est également son rôle pionnier en tant que premier sous-marin de la flotte espagnole à être transformé en musée flottant.

Durant ses années de service, le S-61 a participé à d’innombrables missions, restées pour la plupart classifiées, ajoutant une aura de mystère et de légende autour de son histoire déjà impressionnante. Après plus de trois décennies de service fidèle, marquées par des opérations clandestines et des patrouilles dans des eaux souvent hostiles, le S-61 Delfín a été officiellement retiré du service en 2004. Cette même année, il fut généreusement cédé à la ville de Torrevieja, une ville avec laquelle il avait déjà établi des liens profonds et symboliques depuis 1974, année où la ville lui avait remis sa bandera de combate dans une cérémonie mémorable qui avait scellé leur destin commun.

La transition du S-61 Delfín de vaisseau actif à relique historique a été motivée par le désir de préserver et de partager son héritage avec le public. En devenant un musée, le sous-marin offre désormais une fenêtre unique sur la vie des sous-mariniers ainsi que sur la complexité technologique des navires de guerre de l’époque de la Guerre Froide.

 

L’Arrivée à Torrevieja

L’arrivée au port de Torrevieja est, en elle-même, une expérience impressionnante. Tandis que vous approchez de la Dársena portuaria, la silhouette du Sous-Marin S-61 Delfín émerge, majestueuse et imposante, coupant une figure impressionnante contre l’horizon tranquille de la ville. Amarré solidement, il trône parmi les yachts modernes et les bateaux de pêche traditionnels, créant un contraste saisissant entre le passé militaire et le présent récréatif du port.

L’aspect extérieur du Sous-Marin S-61 Delfín, avec son corps noir et robuste, évoque immédiatement son passé de furtivité et d’aventures en haute mer. Pour un droit d’entrée symbolique de seulement 2 euros, les visiteurs peuvent embarquer pour un voyage à travers le temps, explorant les profondeurs d’un monde qui, autrefois, était réservé aux marins formés pour braver les défis les plus périlleux des océans.

En parcourant les couloirs étroits et les compartiments confinés du Sous-Marin S-61 Delfín, on ressent une connexion intime avec les hommes qui ont vécu et travaillé dans cet espace restreint. Chaque panneau d’information, chaque objet exposé raconte une histoire de courage, d’ingéniosité et de sacrifice, permettant aux visiteurs de comprendre non seulement les aspects techniques du sous-marin mais aussi l’esprit humain qui animait son équipage.

La visite du Sous-Marin S-61 Delfín à Torrevieja n’est pas seulement une leçon d’histoire ou une attraction touristique; c’est une invitation à marcher dans les pas des marins espagnols, à explorer un patrimoine qui continue de captiver et d’inspirer ceux qui ont la chance de découvrir ses secrets.

 

Début de la Visite

Un matin ensoleillé, je me suis dirigé vers la Dársena portuaria de Torrevieja, là où le S-61 Delfín promettait une aventure unique. Arrivé sur les lieux, le formidable spectacle du sous-marin, reposant majestueusement à quai, m’a tout de suite captivé. Avec un billet d’entrée modique de seulement 2 euros, j’étais prêt à embarquer pour un voyage à travers le temps.

Le sous-marin, offert à la ville par la marine espagnole, a été le premier du genre à se convertir en musée dans notre pays, suite à une cérémonie de remise de sa dernière bandera de combate en 1974. En montant à bord, j’ai immédiatement ressenti la riche histoire maritime qui imprègne chaque recoin de cette machine de guerre devenue patrimoine culturel. L’intérieur du S-61 est un labyrinthe de câbles, de périscope et de postes de commande, tous conservés à la perfection. Chaque centimètre carré de l’espace est optimisé, rappelant combien la vie à bord était à la fois ingénieuse et exiguë.

 

La Vie à Bord

Les couchettes, partagées en rotation par l’équipage, les torpilles prêtes à être lancées, et la salle des machines bourdonnante de bruits de moteurs sont des témoignages vivants de la vie sous-marine. Ce qui m’a le plus frappé durant ma visite, c’était d’imaginer les marins naviguant dans ces conditions extrêmes, partageant leur quotidien entre le bruit constant des moteurs et la chaleur étouffante générée par ceux-ci. La visite m’a non seulement permis de découvrir les aspects techniques du sous-marin, mais aussi de ressentir profondément ce que les équipages ont vécu durant leurs missions.

À côté du S-61, se trouve l’Albatros III, un patrouilleur des douanes reconverti également en musée. Cette proximité offre une comparaison fascinante entre les technologies et les modes de vie à bord de différents types de navires.

Vous souhaitez d’autres informations, contactez-moi !

Voici un Lien vers une video : https://www.youtube.com/watch?v=1oavHvCDUeY

Déja + de 1100 articles

Nos derniers articles

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux

Facebook
LinkedIn

Solverwp- WordPress Theme and Plugin