"Art de vivre & infos pratiques"

La suppression de l’impôt sur les successions est-elle d’actualité ?

Mazón annonce la suppression de l’impôt sur les successions et les donations dans la Communauté Valencienne

C’est la première mesure adoptée par le nouveau gouvernement valencien, à la fois sur le plan fiscal et législatif, dans le cadre de laquelle la procédure d’examen du projet de loi modifiant l’impôt sur les successions et les donations de la Communauté valencienne est activée avec « caractère urgent ».

Cela établira une réduction de 99% dans le cas des enfants, des conjoints, des parents, avec effet à partir du 28 mai, lorsque « la volonté populaire valencienne a obtenu les résultats selon lesquels l’une de ses principales revendications était la suppression de l’impôt sur les successions et les donations », a déclaré le président, soulignant également que depuis 2017, la réduction appliquée, de manière générale, était de 50% afin de « maximiser l’objectif de collecte ».

À cet égard, Mazón a expliqué que c’est avec une « grande satisfaction » qu’il approuve cette procédure dès le premier débat et que la loi prendra « forme » dans les prochaines semaines pour être approuvée par les Corts Valencianes. « Dorénavant, les enfants ne paieront plus les conséquences du décès de leurs parents, et les parents ne paieront plus les conséquences du décès de leurs enfants », a-t-il souligné.

Ainsi, l’objectif est d' »éviter qu’un héritage ne devienne un grave préjudice économique pour de nombreuses familles, contraintes de faire face à son paiement, sans que l’héritage ne représente aucun avantage économique ou augmentation réelle de leur patrimoine ». À cet égard, il a expliqué que le nombre de renonciations aux héritages au cours du premier trimestre a augmenté d’environ 24%, ce qui a entraîné que 1 558 Valenciens ont renoncé à cet héritage.

Ce chiffre atteint 20 862 renonciations dans la Communauté valencienne au cours de la législature précédente, selon les données de la Présidence.

Interrogé sur la manière dont cette réduction de revenus d’environ 350 millions d’euros sera compensée, il a souligné que la suppression de l’impôt « stimulera la reprise économique et la mise sur le marché du patrimoine qui, principalement, est généralement immobilier, par le biais d’impôts supplémentaires ou d’activités économiques, ce qui est une manière beaucoup plus équitable de collecter que sur la base du décès ». « Que le fait punissable soit la mort ne nous semble ni juste ni digne », a-t-il ajouté.

De même, le chef du Consell a expliqué que le gouvernement valencien est « préoccupé » par les chiffres de la dette et du déficit de la Communauté, auxquels le nouveau gouvernement doit faire face. Pour ce faire, il a annoncé qu’une « triple voie » serait utilisée : la relance économique pour générer « plus de mouvement et une collecte plus équitable », la « réforme immédiate » du système de financement et la réduction des dépenses politiques et de l' »excès administratif ».

Réduction de l' »excès politique »
De même, le Consell a mis en œuvre le décret signé hier par le président, réduisant le nombre de secrétariats et de sous-secrétariats autonomes, qui passent de 55 à 46, et qui, selon Mazón, permettra d’économiser trois millions d’euros au cours de cette législature. « L’élimination de l’excès politique et des dépenses politiques sera accompagnée d’une réduction des impôts pour alléger le fardeau des citoyens », a précisé le dirigeant alicantino.

La nouvelle structure est organisée comme suit : la Présidence de la Generalitat dispose des secrétariats autonomes des Relations institutionnelles et de la Transparence ; du Cabinet du Président et de la Communication ; de la Présidence ; et de l’Avocat général de la Generalitat.

SOURCE :  DIARIODEALICANTE.NET

Pour lire l’article complet en espagnol, cliquez sur ce texte

 

Déja + de 800 articles

Nos derniers articles

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux

Facebook
LinkedIn

Solverwp- WordPress Theme and Plugin