Logo Top Info Alicante

Fin de la plupart des restrictions dans la Communauté

Fin des restrictions à Alicante

Depuis hier mardi 22 février 2022
La Communauté dit adieu à presque toutes les restrictions dues au Covid.
Le Consell justifie cette décision par les bonnes données sur l’incidence du coronavirus, la vaccination et la responsabilité du citoyen. C’est ainsi que le président Ximo Puig lui-même l’a résumé après la réunion tenue ce lundi par la Commission interministérielle de la Generalitat pour la prévention et l’action contre le Covid.
En moins d’un mois, il est passé du tout au rien et de la prudence à une ouverture quasi totale. Après un scénario où l’hôtellerie et les loisirs continuaient d’être les activités les plus restreintes, un nouveau se présente maintenant dans lequel l’incidence du coronavirus tombe en chute libre selon les autorités sanitaires. « Ce nouveau scénario a été étudié et bien que la pandémie ne soit pas terminée, une nouvelle ère commence, c’est l’heure de la reprise économique et sociale et de la réactivation post-pandémique », a déclaré la secrétaire régionale de la Santé publique, Isaura Navarro.
L’objectif de la réunion de la Table interministérielle était d’abaisser les restrictions comme cela avait été annoncé depuis la semaine dernière, mais si le 1er mars avait auparavant été marqué sur le calendrier comme le début de la « nouvelle normalité » tant attendue après cette réunion, le Consell a changé les prévisions. Avant la fin de ce mois, la Communauté vivra pratiquement sans limites.
« Il est confirmé qu’il y a eu une accélération du déclin de la pandémie. Le grand atout a été la vaccination, et toutes les tranches d’âge sont au-dessus de la moyenne nationale », s’est défendu Puig en comparution après la rencontre.
Le passeport Covid, jusqu’à présent nécessaire pour entrer dans les restaurants, bars et lieux de divertissement, ainsi que les salles de sport, n’est plus obligatoire. C’est l’une des principales restrictions qui diminue, sauf pour entrer dans les maisons de retraite et centres similaires avec des personnes vulnérables. Un autre des plus importants est que cent pour cent de la capacité est récupérée et que les séparations entre les tables ou les limites du nombre de convives sont terminées.
La réduction de ces restrictions touche principalement l’industrie hôtelière, qui depuis minuit a pu célébrer le changement. Toutefois, fumer sur les terrasses restera interdit dans la Communauté. De plus, la décision sur la durée des quarantaines des contacts positifs et proches est en attente. Descendre de sept jours, c’est quelque chose qui devra être décidé au niveau national.
Le président de la Generalitat Valenciana, lors de sa comparution, a également fait une sorte de plaidoyer institutionnel faisant appel à la coresponsabilité et défendant que la vaccination a amélioré l’incidence et d’autres indicateurs de santé. « Vaccin, masque et trellat », a demandé Puig pour maintenir la tendance.
En ce sens, il a rappelé que l’utilisation du masque continue d’être obligatoire dans les foules et, surtout, à l’intérieur, comme l’indique l’arrêté royal du gouvernement central. Puig a également défendu que sans l’engagement de la société, il ne sera pas possible que la réglementation donne le résultat souhaité. De plus, il a souligné que dans la rue, même sans être obligatoire, « beaucoup de gens continuent à le porter et cela a été la grande approbation, c’est un exercice d’énorme coresponsabilité et c’est quelque chose qui, nous l’espérons, se produira également lors des fêtes « , a-t-il expliqué.
Adieu le passeport Covid
Selon Ximo Puig, grâce à l’obligation, il a été possible d’étendre la vaccination des personnes qui jusqu’à présent n’avaient reçu aucune dose. « Avec l’exigence du certificat Covid, nous avons réussi à faire vacciner 130 000 personnes, rien que pour cela l’effort qui a été fait par les citoyens et l’hôtellerie est justifié », a assuré le président. Désormais, il n’est plus obligatoire, sauf dans les Ehpad.
Capacité à cent pour cent
Tant à l’intérieur que dans les festivals, concerts et événements, la capacité revient à cent pour cent, donnant enfin une pause à ceux qui ont été les plus touchés par la pandémie et les restrictions qui ont été traînées pour contrôler le coronavirus. La vie nocturne, les discothèques et les salles de concert ont été celles qui ont le plus souffert des limitations de capacité et pourront désormais reprendre leur activité normalement à cet égard. Bien sûr, la restriction qui impose l’usage du masque sur les pistes de danse (chose logique quand il s’agit d’intérieurs) et l’impossibilité de consommer dans cette zone reste en vigueur. Concernant les événements sportifs professionnels (Ligue de football et basket ACB) la capacité de 85% de la capacité des stades et pavillons couverts diminue, même si ce changement entrera en vigueur le 4 mars.
Les tables, sans limite de convives ni séparation
Sur les terrasses, les tables longues seront de nouveau vues après l’expiration de la limitation d’un maximum de dix convives. L’hôtellerie, encore une fois, a été la principale touchée par cette mesure, en même temps que par la capacité ou la séparation d’un mètre et demi entre les tables. Les restaurants, bars et cafétérias récupèrent de l’espace pour servir plus de clients sans avoir besoin de séparer ou de limiter leurs établissements.
Interdit sur les terrasses
Une chose que les fumeurs continueront d’avoir à faire sera de se lever de table, car dans ce cas l’interdiction de fumer assis sur une terrasse où ils consomment est maintenue. Le secrétaire régional a expliqué que cette mesure est aussi bénéfique pour éviter les méfaits du tabac. De plus, l’interdiction de fumer dans la rue reste en vigueur s’il n’est pas possible de respecter une distance de sécurité.
Sources « lasprovincias.es » : cliquez ici pour lire l’article en espagnol

partagez cet article :

dernières news

Solverwp- WordPress Theme and Plugin

vous soutaitez recevoir notre newsletter

inscrivez-vous ici