"Art de vivre & infos pratiques"

Espagne, le nouveau hotspot hivernal des tongs !

L’Espagne, habituée aux fiestas ensoleillées, se trouve actuellement dans une situation météorologique qui défie toutes les lois du bon sens : une vague de chaleur en plein cœur de l’hiver. On se croirait presque dans un épisode de « Game of Thrones » où l’hiver ne semble pas vouloir arriver, sauf que là, c’est bel et bien la chaleur qui s’est installée sur le trône.

Espagne, le nouveau hotspot hivernal des tongs !

Jeudi dernier, l’Agence d’État de météorologie (Aemet) a annoncé que le thermomètre avait grimpé à des niveaux quasi-estivaux, flirtant avec les 30 °C. Si vous pensiez sortir votre nouvelle doudoune fashion, il semblerait qu’il soit temps de repenser votre garde-robe hivernale.

 

Dans la région de Valence, le thermomètre a atteint des sommets à 29,4 °C, faisant probablement fondre les glaçons dans les cocktails des touristes. Même dans la région de Murcie, d’ordinaire habituée à des températures plus douces, il faisait un « frais » 27,8 °C. Oui, vous avez bien lu, « frais » en janvier.

 

La petite station de ski de Puerto de Navacerrada, située à 1 900 mètres d’altitude, a quant à elle décidé de boycotter l’hiver, refusant catégoriquement de descendre en dessous des 10 °C dans la nuit de mercredi à jeudi. Les skieurs, déçus, se sont contentés de faire du ski nautique sur la neige fondante.

 

Selon Ruben del Campo, le porte-parole de l’Aemet, ces températures « propres au milieu ou à la fin du mois de juin » sont tout simplement une « anomalie ». Mais bon, dans un monde où les licornes existent et où les pingouins portent des lunettes de soleil, qui s’étonne encore des anomalies météorologiques ?

 

Le chercheur David Corell, de l’université de Valence, attribue cette chaleur hivernale à la présence d’un anticyclone puissant au-dessus de la Méditerranée. Si seulement on pouvait envoyer un bouquet de fleurs à cet anticyclone, parce qu’il a certainement choisi le bon moment pour faire son apparition.

 

La France n’est pas en reste : la Méditerranée se transforme en bain à remous

Mais ce n’est pas qu’une affaire espagnole. Nos voisins français ne sont pas épargnés. Des températures records ont été enregistrées le long de la Méditerranée, de l’Aude jusqu’au Var, et même dans les Hautes-Pyrénées. Les Français se demandent si la Tour Eiffel ne va pas bientôt se transformer en toboggan aquatique géant.

Des scientifiques perplexes face à cette soudaine passion de l’hiver pour le bronzage

Habituellement, l’Espagne est connue pour ses températures élevées, mais ces vagues de chaleur hivernales deviennent de plus en plus fréquentes, inquiétant sérieusement les scientifiques. David Corell, le chercheur à l’université de Valence, affirme que « nous vivons ce type de situations anormales de plus en plus fréquemment ». On se demande si même l’hiver n’a pas décidé de prendre des vacances cette année.

 

Ces températures inhabituelles s’accompagnent d’une sécheresse persistante, en particulier en Andalousie et en Catalogne. Après trois années de faible pluviométrie, l’eau devient aussi rare que les licornes précédemment mentionnées.

 

En Catalogne, le niveau des réservoirs d’eau a atteint des abysses, tombant à 17 % de leurs capacités. Si ça continue, les autorités n’auront d’autre choix que de décréter l’état d’urgence. On imagine déjà les Catalans prenant d’assaut les supermarchés pour acheter les dernières bouteilles d’eau minérale, comme si c’était du champagne en promotion.

 

En conclusion, l’hiver semble avoir décidé de faire la grève en Espagne, laissant les Espagnols et les touristes perplexes et se demandant s’ils devraient sortir le barbecue ou remettre leurs écharpes en laine. Une chose est sûre, la météo est devenue aussi prévisible qu’un épisode de telenovela espagnole.

Déja + de 1000 articles

Nos derniers articles

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux

Facebook
LinkedIn

Solverwp- WordPress Theme and Plugin

Pour recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous ci-dessous !