Logo Top Info Alicante

+ de 700 articles

Énergie : Autoconsommation partagée !

panneaux solaires

Autoconsommation partagée : qu’est-ce que c’est et pourquoi elle peut décoller avec le nouveau plan énergétique

La suppression de la limite de 500 mètres pour l’autoconsommation solaire partagée via le réseau basse tension permettra à beaucoup plus de citoyens, d’entreprises et de collectivités sans toits adaptés à l’énergie solaire de bénéficier de l’autoconsommation énergétique.

La possibilité de partager l’énergie produite au-delà de ces 500 mètres imposés comme limite donne accès à de nouveaux consommateurs potentiels exclus, mais la mesure est surtout bénéfique dans deux domaines spécifiques : le monde rural, du fait de la dispersion entre consommateurs, et le communautés énergétiques (CEL).

Jusqu’à présent, pour générer et partager leur propre énergie, les autoconsommateurs (entreprises, particuliers ou collectivités de voisinage) ne pouvaient pas être à plus de 500 mètres du lieu d’installation des panneaux solaires car c’était la distance maximale à laquelle les conducteurs pourraient transporter l’énergie générée en basse tension sans avoir besoin de transformateurs.

De plus, désormais, les auto-consommateurs ne seront plus tenus d’être inscrits dans la même référence cadastrale que celle de l’usine de production, ni ne seront empêchés d’installer une autre usine sur une parcelle où il y a déjà des panneaux enregistrés, quelque chose ce qui jusqu’à présent n’était pas possible.

Avec l’abrogation de la limite de distance, le gouvernement suit les mesures déjà prises par d’autres pays comme la France ou le Portugal, qui ont été étendues à 2 kilomètres pour augmenter le nombre de consommateurs potentiels pouvant bénéficier de l’autoconsommation collective.

Selon les agents du secteur, ces changements devraient supposer le déploiement définitif des communautés énergétiques locales, un modèle très peu pénétré en Espagne mais qui dans d’autres pays européens comme l’Allemagne ou le Danemark est beaucoup plus répandu malgré un potentiel de production inférieur photovoltaïque car il a moins de rayonnement solaire.

En substance, une communauté énergétique locale n’est rien de plus qu’un groupe d’utilisateurs d’électricité qui se réunissent pour devenir producteurs, gestionnaires et utilisateurs de l’énergie qu’ils produisent eux-mêmes dans une installation solaire dont ils sont propriétaires. Il peut s’agir, par exemple, d’une communauté de voisins, d’un groupe de personnes vivant dans le même quartier ou d’entreprises dans une zone industrielle, bien que tous n’aient pas accès à des toits adaptés à l’autoconsommation. Les administrations publiques peuvent également participer.

Un exemple est celui développé à Crevillent par Enercoop, la première communauté énergétique locale en Europe dans laquelle 21 espaces publics municipaux sont utilisés pour installer des panneaux pour ajouter jusqu’à 1 MW de puissance, de quoi couvrir la moitié des besoins énergétiques de toute la population.

 

SOURCE : ALICANTEPLAZA.ES

Pour lire l’article complet en espagnol, cliquez sur ce texte

 

partagez cet article :

dernières news

Solverwp- WordPress Theme and Plugin

vous soutaitez recevoir notre newsletter

inscrivez-vous ici