"Art de vivre & infos pratiques"

Homme d’affaire, Diplomate et photographe, René Bardin un parcours hors du commun.

020124-Expo-Rene-Bardin-06.jpg

Texte : Jack Scala

Photo : Palacio Provincial

L’influent homme d’affaires et diplomate d’origine française a profondément marqué la société et la culture de la province au début du 20e siècle. Son parcours un peu hors du commun et son talent de photographes nous fait découvrir Alicante d’un autre regard.

 

Sous le titre « René Bardín : empreinte historique d’Alicante », le Conseil provincial a inauguré très récemment, une exposition qui rend hommage à l’éminent homme d’affaires et diplomate en montrant sa contribution au développement et à la prospérité de la ville, au cours de la première moitié du XXe siècle, à travers une collection d’images inédites.

 

 

Le Palais provincial ouvre ses portes avec 39 photographies, prises pour la plupart par Bardin lui-même et gardées jusqu’à présent par ses descendants, Rocío René Mille et René Bardin. « Avec cette exposition, le Conseil provincial fait un pas important dans la promotion de notre héritage culturel et commémore en même temps la figure d’un homme d’Alicante dans l’âme qui a laissé une marque importante sur la province à travers ses contributions commerciales, sociales, culturelles ou sportives, entre autres », a déclaré un de ses proches.

 

 

Théophile René Bardin Delille (1858-1940), né dans la ville française de Douai, est devenu un homme d’affaires influent après son arrivée à Alicante, où il s’est installé avec sa famille, laissant une empreinte profonde sur la ville.

 

Comme d’autres précurseurs de familles d’origine française aujourd’hui bien implantées dans la société locale, c’est le vin qui a amené Théophile-René Bardin, à Alicante au XIXe siècle. L’épidémie de phylloxéra a dévasté les vignobles qu’il a hérités de sa famille, il s’est donc rendu en Espagne, d’abord à La Rioja, à la recherche de vignes. Il s’installe bientôt à Alicante, attiré par son climat, la qualité de ses vignobles et la vitalité d’une ville qui connaît une période florissante, avec un port en pleine effervescence commerciale.

 

Comme plusieurs de ses compatriotes, Bardin a occupé des postes importants dans la société locale, tels que la vice-présidence du Royal Regatta Club, a été consul honoraire de France et a fondé le Collège français, germe de l’actuel Lycée, qui a déménagé par hasard il y a quelques années tout près de la résidence secondaire de Bardin, le domaine « Villa Marco », situé dans l’Huerta de Alicante. Résidence adapté au style moderniste et colonial français, et qui est aujourd’hui considéré comme l’un des plus beaux éléments du patrimoine culturel d’El Campello. N’oublions pas qu’il a été aussi, l’architecte de la construction du stade Bardin. De plus, son important patrimoine s’étend à toute la région de L’Alacantí, où se distinguent la Casa Bardin – siège de l’Institut de culture Juan Gil-Albert d’Alicante – ou la Villa Marco Estate d’El Campello.

 

 

L’exposition Bardin se composera d’une collection photographique au format numérique, divisée en 26 photographies au format 50cm x 50cm, 11 photographies au format 50cm x 70cm et 2 caissons lumineux avec des tirages de 100cm x 80cm, ainsi qu’une série d’éléments et de matériaux de l’époque, liés à la photographie stéréoscopique.

Exposition à visiter au Palais provincial jusqu’au 30 avril (FTP RP René Bardin.mp4 (sharepoint.com)

 

Déja + de 1000 articles

Nos derniers articles

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux

Facebook
LinkedIn

Solverwp- WordPress Theme and Plugin

Pour recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous ci-dessous !