"Art de vivre & infos pratiques"

Un Bateau d’aviron et un artiste.

Texte et photo : Jack Scala

 

Le graffiti est une forme de communication visuelle créée dans les lieux publics. Les graffitis se distinguent du street art ou de l’art graffiti par le fait qu’ils sont généralement produits de manière illégale et qu’ils impliquent souvent le marquage non autorisé d’espaces publics ou privés par des individus ou des groupes.

Le terme « graffiti » faisait à l’origine référence à d’anciennes inscriptions. Il peut s’agir de mots ou de dessins figurant sur les murs d’anciens tombeaux, de bâtiments publics ou de ruines. Des graffitis anciens peuvent être observés dans les catacombes de Rome ou dans les ruines de Pompéi.

L’utilisation du mot « Graffiti » a évolué au cours des siècles pour désigner des textes ou des graphiques appliqués sur des surfaces. Pendant longtemps, le terme « graffiti » a été synonyme de vandalisme.

 

 

Alors les graffitis sont-ils de l’art ?

Les graffitis, autrefois considérés comme du vandalisme, sont de plus en plus largement reconnus comme un type d’œuvre d’art. Toutefois, ils ne sont pas toujours bien accueillis ou universellement acceptés comme de l’art par le grand public.

Top Info a voulu en savoir plus sur ce sujet et nous sommes parti à la rencontre d’un Street artist bien connu dans la province connue sous le nom de NELS alors qu’il était en train de travailler sur un support bien spécial.

Qui es-tu et que fais-tu ?

Je suis Pedro A. Ferrer de Murcia, connu sous le nom artistique de ̈NELS ̈, un artiste urbain et un moniteur d’activités artistiques liées à l’art urbain.

J’ai commencé à peindre des graffitis vers 1993, mais au fil du temps, cela est devenu une partie de mon travail, à la fois en tant que décorateur, muraliste et en tant que moniteur.

 

Quel est votre objectif ?

En ce qui concerne le graffiti, le muralisme, ce serait de pouvoir peindre toutes sortes de surfaces de plus en plus grandes, à la fois comme développement du travail personnel et comme élaboration de commandes, de décorations et ainsi de suite. Faire cela dans n’importe quelle ville ou n’importe quel pays, pour pouvoir m’étendre et faire grandir mon travail et mon œuvre. En tant qu’artiste, on rêve tous un peu d’être connu dans le monde entier.

 

Aujourd’hui vous travaillez sur un support bien particulier, Pouvez-vous nous parler un peu de l’histoire de ce projet et comment cet événement a-t-il vu le jour ?

Tout a commencé par un appel téléphonique du club d’aviron de Puerto Alicante, en m’expliquant qu’ils voulaient décorer un bateau d’aviron, mais qu’ils n’étaient pas sûrs de ce qu’ils voulaient faire. Rien n’était clair, mais aujourd’hui avec le recul je comprends pourquoi.  Ils m’ont seulement dit que le format serait un open space, qu’ils voulaient quelque chose qui attire l’attention et qui soit un peu effrayant pour les concurrents lors des régates d’aviron.

Après leur avoir proposé différentes idées, comme un requin, un taureau, qui n’ont pas fonctionné pour moi en raison de la taille de l’embarcation, je me suis demandé comment poursuivre le projet.

La question était de savoir comment continuer à peindre le corps le long de ce bateau de 12 mètres ?  Je leur ai alors proposé de le décorer en forme de dragon, car cela me permettait de le personnaliser complètement. Et voilà comment cela a commencé.

 

 

Quels ont été les défis rencontrés dans la réalisation de ce projet un peu particulier ?

Le format, le format et encore le format. J’ai dû jouer avec la surface et faire coïncider la tête du dragon avec l’avant de la barque et poursuivre la décoration sur les côtés pour simuler le corps du dragon. Une tâche ardue je dois le reconnaitre. J’ai compris à ce moment-là pourquoi rien n’était clair dans l’idée ou le concept.

 

Comment s’est passée cette journée ?

C’était super, parce qu’une fois que la tête du dragon été en place au-devant du bateau d’aviron, il n’y avait plus qu’à ajouter de la couleur et à jouer avec les tons des formes pour lui donner la texture et obtenir l’effet que je recherchais.

Outre le fait qu’ils m’ont laissé une totale liberté artistique, ce dont je leur suis reconnaissant, j’ai pu le faire sans problème et petit à petit le voir apparaitre sur le bateau durant les heures ou j’ai travaillé jusqu’à ce que j’obtienne le résultat que je recherchais.

 

Avec ce projet est ce que vous pensez que le graffiti a réussi à se faire une place dans l’art contemporain ?

Tout a fait le graffiti a toujours été présent dans les rues, maintenant il est dans les musées et les festivals d’art, dans les universités et il y a bien longtemps que des expositions de graffitis ont apparues dans les salles d’exposition.

 

Comment vous rapprochez-vous des gens ou des foules pour présenter le street art ?

A notre époque, grâce aux médias sociaux et autres, même si le bouche à oreille fonctionne encore beaucoup, je continue à me faire connaître. Dans le cas du graffiti et de la décoration, il est très important de travailler dans la rue et de partager les commentaires, car lorsque vous peignez dans la rue, il y a toujours un retour d’information et il y a toujours un dialogue entre l’artiste et le passant.

Les graffitis ont toujours eu pour but de rendre visible le nom ou le message de l’artiste, ce qui explique qu’ils soient réalisés dans des espaces publics. Les graffeurs de la fin du XXe siècle étaient souvent des personnes qui n’avaient pas accès à des moyens d’expression plus traditionnels pour faire connaître leur nom ou leur message. La culture du graffiti et du tag consiste à laisser une marque pour que d’autres artistes et tagueurs puissent voir votre tag dans la communauté.

 

 

 

 

Si vous voulez admirer cette œuvre flottante n’hésitez a contacter le club d’Aviron de Puerto Alicante au 613 01 70 01 ou visitez la page www.puertoalicante.club ou sur instagram : C.D puertoalicante

 

Notre artiste : (Instagram)

–GRAFFITI @nels_507

–TALLERES @507monitordegraffiti

Déja + de 1000 articles

Nos derniers articles

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux

Facebook
LinkedIn

Solverwp- WordPress Theme and Plugin

Pour recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous ci-dessous !