Logo Top Info Alicante

Alicante dit adieu à l’année avec les températures les plus élevées du continent et des plages bondées

Le laboratoire de climatologie de l’Université d’Alicante s’attend à des maximums de 25 degrés le soir du Nouvel An en raison de l’entrée d’air saharien
Le réveillon à la plage ? Aux heures centrales du vendredi, réveillon du Nouvel An, des valeurs sont attendues dans de nombreux endroits de la province de 24 et 25 degrés, très printanier et presque en été, en raison de l’entrée d’air saharien, explique le directeur du Laboratoire. de Climatologie de l’Université d’Alicante, Jorge Olcina. En d’autres termes, un adieu à l’année à la manière des îles Canaries, où beaucoup boivent les raisins et célèbrent le Nouvel An sur la plage.
Les températures élevées se font sentir depuis le début de la semaine, avec un lundi où le vent de Poniente a laissé jusqu’à 25 degrés sur la côte d’Alicante. Le laboratoire de climatologie a confirmé à 14h30 les valeurs les plus élevées du continent européen, même au-dessus des îles Canaries, avec un maximum de 20 à la fois à Gran Canaria et à Tenerife. « Nous avons une semaine stable devant nous avec des températures printanières », ont-ils souligné depuis le département de l’Université d’Alicante, un panorama météorologique si doux qu’il a rempli les plages, avec des baigneurs aux heures centrales de la journée à Postiguet et Sant Joan, et les trottoirs de bois à éclater.
« Il ne semble pas qu’il fera très froid dans la dernière ligne droite de l’année. Nous serons affectés par une masse d’air assez chaude associée à la dorsale anticyclonique. Nous aurons un environnement assez fluide et stable », indiquent les météorologues sur la page du Laboratoire sur les réseaux sociaux. Olcina lui-même précise à ce journal que « cette situation météorologique durera jusqu’à la fin de l’année et même jusqu’aux premiers jours de 2022. C’est un anticyclone très puissant avec de l’air même chaud, d’Afrique du Nord, qui s’installe au-dessus de la côte ibérique. Péninsule. Pas à cette période de l’année, mais si on était au printemps ou en été, on pourrait parler de canicule. C’est quelque chose d’un peu inhabituel pour cette période de l’année. Bien qu’aucun record n’ait été battu pour le moment, en décembre, ce sera une situation assez durable », explique l’expert.
SOURCE : INFORMACION
Pour lire l’article complet en espagnol, cliquez sur ce texte
 

partagez cet article :

dernières news

Solverwp- WordPress Theme and Plugin

vous soutaitez recevoir notre newsletter

inscrivez-vous ici