Topinfo Alicante

Le web magazine de l’art de vivre à Alicante

Alicante disposera d’une usine pour fabriquer de l’hydrogène vert

Le carburant du futur

La société Vectalia scelle une alliance avec un fonds qatari et prévoit de fournir 80 bus de sa flotte interurbaine dans une première phase
Vectalia et le fonds qatari FRV ont scellé un accord ce matin à Alicante pour l’intégration de l’hydrogène vert comme carburant pour une partie de la flotte de bus de la compagnie alicante, qui assure le service de transport public dans la province d’Alicante. Le projet, qui vise à financer les fonds européens Next Generation, est le premier à proposer l’utilisation à grande échelle de l’hydrogène vert comme carburant dans la stratégie de décarbonisation des transports.

Le conseiller-délégué de Vectalia, Antonio Arias, a annoncé qu’Alicante disposera de la première usine de la Communauté valencienne pour fabriquer ce carburant totalement inoffensif, car il ne génère que de l’eau pure comme déchet lors de sa fabrication. L’usine disposera d’une station d’hydrogénération pour ravitailler certains bus (80 dans une première phase) qui ont une autonomie de 400 kilomètres et rechargent les réservoirs en 10 minutes. Vectalia a l’intention d’intégrer la nouvelle flotte (chaque bus coûte 600 000 euros) aux lignes interurbaines dans une première phase, à condition qu’un port réussi soit atteint et qu’il y ait un soutien financier de l’Union européenne. Lors de la présentation organisée sur le campus de San Vicente, un bus propulsé à l’hydrogène vert a effectué quelques tours avec des passagers exceptionnels tels que le recteur Amparo Navarro et le ministre de la Mobilité, Arcadi Espagne.

Le projet, présenté aux Ministères de la Transition écologique et de l’Industrie et de la Science et de l’Innovation et se positionne comme un candidat ferme au financement des fonds européens Next Generation, envisage la construction d’une usine d’hydrolyse de 10 MW alimentée par une centrale photovoltaïque et une centrale hydroélectrique. qui permettra le ravitaillement de quelque 80 bus, prévu dans une première phase. Grâce à la technologie qui stimule la mobilité avec ce carburant propre, les bus auront une autonomie de 400 km et couvriront les itinéraires interurbains entre Alicante et les municipalités voisines, évitant l’émission de plus de 75 tonnes de CO2 dans l’atmosphère uniquement dans la phase initiale .

SOURCE : INFORMACIONS.ES

Pour lire l’article en espagnol et dans son intégralité, cliquez sur ce texte

 

Autres articles dans cette rubrique

Inscrivez-vous

Afin d’être informé régulièrement des nouveautés sur Topinfo Alicante

Nos partenaires

Devenez partenaire