Nouvelles cotisations à partir de 2022 pour les autonomos

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

L’autonomo paiera entre 90 et 1 220 euros par mois avec les nouvelles cotisations préparaient par la sécurité sociale. Le dernier document pour la réforme des pensions comprend une période transitoire pour lancer ce système.

Nouveauté dans la réforme des cotisations et des pensions. Le ministère de l’Inclusion, de la Sécurité sociale et de la migration a proposé un nouveau texte aux syndicats et aux employeurs dans lesquels elle comprend des développements importants, en particulier pour les autonomos. Il met en avant les montants mensuels que devront payer les travailleurs indépendants avec le nouveau système de  revenu réel: entre 90 et 1 220 euros.

Le minimum à payer sera de 90 euros, qui sera le quota correspondant aux autonomes qui facturent jusqu’à 3 000 euros.

Dans la section suivante, jusqu’à 6 000 euros, 120 euros seront payés.

Avec des revenus comprises entre 6 000 euros et 9 000 euros 185 euros devront être payés.

Les autonomes qui entrent entre 9 000 et 12 600 paieront 235 euros.

Et ceux qui facturent entre 12 600 et 17 000, 275 euros.

L’autonomo qui paiera les quotas les plus élevés sera celui qui facturent entre 42 000 et 47 000 euros (avec des cotisations mensuels de 935 euros)

Entre 47 000 et 48 841 euros (qui paiera tous les 30 jours à la sécurité sociale de 1 075 euros).

Ceux qui dépassent ces montants doivent payer les frais mensuels maximaux, 1 220 euros.

Dans tous les cas, ces sections ne seront pas activées immédiatement. La proposition de réforme de la sécurité sociale comprend que la première année d’application du nouveau système de contribution autonome appliquera des quotas transitoires allant de 200 à 400 euros, également divisé en 13 sections de facturation.

« Le nouveau système sera approuvé en 2022, sans produire des effets économiques avant 2023, » le gouvernement indique   dans sa proposition. « le déploiement sera progressivement à un maximum de neuf ans. »

Il y aura des « révisions périodiques tous les trois ans dans lesquels des organisations commerciales et syndicales et des associations autonomes peuvent décider, ainsi que le gouvernement, l’accélération du calendrier ».

Retraite
Il convient de rappeler que la proposition de réforme de la pension du gouvernement inclut également des éléments déjà avancés par invertia, tels que la réforme des coefficients de retraite anticipée ou le retard de la retraite forcée jusqu’à 68 ans, bien qu’il resterait en cas d’accords de Obliger.

SOURCE : ELESPANOL.COM

https://www.elespanol.com/invertia/economia/empleo/20210512/autonomos-pagaran-nuevas-cotizaciones-prepara-seguridad-social/580692703_0.html?utm_source=flocktory&utm_medium=push_web&utm_campaign=485723

Articles même catégorie