Topinfo Alicante

Le web magazine de l’art de vivre à Alicante

Un designer d’Alicante remporte un prix à Singapour avec une structure spatiale imprimée en acier

Un design spatial imprimé sur de l’acier inoxydable a valu à l’architecte d’Alicante Carlos Bañón de remporter le « President Design Award 2020 », la plus haute distinction internationale de design à Singapour. Dans ce concours, seulement neuf ont été désignés au cours des deux dernières années. Bañón, partenaire fondateur du studio Subarquitectura à Alicante, est depuis sept ans professeur d’architecture et de design durables à l’Université SUTD de Singapour. Le projet qui lui a valu ce prix est une enquête qu’il a développée avec son laboratoire AirLab dans le pays asiatique, pionnier de l’impression 3D. C’est la première structure spatiale au monde imprimée en acier inoxydable. Bañón raconte à Alicante Plaza certains des détails de cette construction.

Comment est la structure ?
Plus précisément, Airmesh est le projet que l’architecte d’Alicante a développé pendant près de cinq ans avec ses recherches à AirLab (Architecture Intelligence Research Lab) à l’Université de technologie et de design de Singapour (SUTD). « Le pavillon explore les limites de la légèreté en combinant la technologie d’impression 3D et les processus de conception numérique », explique Bañón.

 

Il est situé dans les emblématiques Gardens by the Bay, un lieu visité par des millions de touristes chaque année. C’est un espace modulable de rencontre et de contact avec la nature, inauguré dans le cadre du Festival d’Automne en 2019. Ainsi, selon l’architecte primé, la forme du pavillon Airmesh « est extrêmement pragmatique. Elle est générée à partir de quatre vecteurs orientés vers les vues sur le pont Dragonfly, le Silver Garden, le célèbre bâtiment Marina Bay Sands et son allée.  »

Dans le but de minimiser le matériau utilisé dans la construction et de maximiser la liberté géométrique, ils développent un nouveau système de construction capable de répartir les contraintes structurelles dans un plus grand nombre d’éléments avec une section plus petite. Le système s’inspire de la nature et en particulier, de la complexité et de la redondance des réseaux de neurones. Grâce à l’impression 3D, les connexions (nœuds) entre les barres acquièrent une complexité et une adaptation maximales, résolvant les transitions entre les profils standard et d’autres composants architecturaux. Ce type d’union permet de connecter des composants en quelques secondes, au plus près de l’assemblage d’un meuble Ikea, comme l’explique le professionnel de l’architecture d’Alicante. Il s’agit de la première structure spatiale imprimée en 3D en acier inoxydable et a été approuvée par l’organisme officiel de construction de Singapour (BCA) ainsi que par l’Urban Planning (URA).

SOURCE : ALICANTEPLAZA.ES

Pour lire l’article complet en espagnol, cliquez sur ce texte

 

Autres articles dans cette rubrique

Inscrivez-vous

Afin d’être informé régulièrement des nouveautés sur Topinfo Alicante

Nos partenaires

Devenez partenaire