Ni PCR ni quarantaine pour les personnes vaccinées désirant venir en Espagne

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

Malgré une situation sanitaire, encore incertaine, le gouvernement espagnol espère attirer cet été 40 millions de visiteurs étrangers et prépare déjà la saison touristique, annonçant que l’entrée aux voyageurs européens sera possible sans test PCR et sans quarantaine pour les possesseurs du fameux passeport vaccinal.

C’est Alfredo Gonzalez, secrétaire général de la santé numérique, de l’information et de l’innovation du système national de santé espagnol qui l’a déclaré, indiquant qu’il s’agirait d’un QR code gratuit (numérique mais imprimable) disponible à la fin du mois de juin et qui permettra aux autorités de savoir si la personne a été vaccinée, si elle a déjà été malade du Covid et si un test PCR négatif a été réalisé. L’Union européenne planche toujours sur la faisabilité d’un tel projet qui pose de nombreuses questions, tant du point de vue de sa faisabilité à l’échelle européenne que de son efficacité d’un point de vue sanitaire. Enfin, cela implique que les différents pays arrivent à s’accorder sur les conditions d’entrée sur leur territoire, ce qui ne semble pas acquis.En principe «ce certificat n’est ni un passeport, ni un document de voyage, ni une obligation pour pouvoir voyager, mais un mécanisme qui facilite la mobilité dans l’Union européenne. Nous respecterons la protection des données, la sécurité et la confidentialité. Il est prévu qu’il soit non discriminatoire», a assuré le secrétaire général, convaincu que cela aiderait à relancer la saison touristique de cet été.

Le secteur du tourisme et les grandes entreprises se montrent prudents à l’égard du nouveau certificat, même s’ils reconnaissent que cela est mieux que rien et qu’il pourrait permettre un certain retour à la vie normale. Mais ce qui inquiète, c’est le fait que chaque état membre de l’UE décide de ses propres mesures sanitaire (comme en 2020 par exemple) car si chaque pays choisit d’ajouter des restrictions à la mobilité – comme des quarantaines obligatoires après un voyage – l’utilité du certificat numérique vert sera du coup fortement réduite.

Les Espagnoles veulent aussi pouvoir voyager…en Espagne !

Sur le plan intérieur, certains présidents de région comme l’andalou Juan Manuel Moreno demande que le vaccin puisse permettre aussi aux Espagnoles de voyager en Espagne, c’est-à-dire entre les régions, et ce, alors que depuis environ 6 mois, les mesures sanitaires les obligent à ne pas sortir des frontières de leur région. L’Andalousie, mais également les régions de Madrid, GaliciaCastilla y Leon ont déjà mis en place un QR code téléchargeable indiquant le nom de la personne, la marque et numéro de lot du vaccin et la date. Ces informations pourront ensuite être utilisées une fois, le passeport européen crée. 

Par ailleurs, le président de la Comunidad Valenciana Ximo Puig et la présidente des Baleares Francina Armengol ont demandé officiellement hier à l’Union Européenne de financer les tests PCR de manière à faciliter la mobilité des Européens : ils souhaitent que “ces tests ne soient pas une barrière financière” pour les touristes non vaccinés qui souhaitent voyager chez nous”.

L’Espagne a dégainé la première en annonçant que les voyageurs vaccinés n’auraient pas besoin de test PCR négatif ni de quarantaine, mais reste à savoir si cela sera techniquement possible et accepté par les autres pays de l’Union européenne. La saison touristique estivale est censée marquer le début de la récupération économique du pays : 14 % du PIB espagnol est généré par le secteur touristique.

SOURCE : LECOURRIER.ES

Laurence Lemoine

https://www.lecourrier.es/ni-pcr-ni-quarantaine-pour-les-personnes-vaccinees-desirant-venir-en-espagne-madrid-prepare-la-saison-touristique/?fbclid=IwAR0kGkTzqtG8kz8GtfqQL-TphDUrLtKKXy9mavCc8ePOKoKTX2QXrw995sY

Articles même catégorie