Les lumières de Sorolla, artiste valencien

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

Né le 27 février 1863, cet artiste valencien capture dans son art les périodes du luminisme et de l’impressionnisme, très importantes pour l’évolution artistique qui a conduit à l’art contemporain.

Son utilisation du blanc comme l’une des couleurs principales, a réussi à donner à ses œuvres une luminosité inégalée et sa propre marque qui le distingue facilement de ses pairs.

L’époque à laquelle il a vécu (entre les années 1860 et 1920) a été cruciale pour le développement de l’histoire, à tel point que les changements de cette époque ont affecté l’humanité de toutes les manières. Près de 100 ans après la révolution industrielle de 1790, des réponses ont été recherchées aux questions essentielles soulevées par les philosophies de Marx, Nietzsche et d’autres. L’art a aussi lancé des réponses, donnant naissance à une peinture qui cherche à s’identifier. Ainsi Claude Monet, Vincent van Gogh, Pierre-Auguste Renoir et bien d’autres ont réussi à jeter les bases d’un style audacieux et transparent.

La contribution la plus importante de Sorolla a été le coup de pinceau et la couleur fluides avec lesquels il a développé un style authentique d’avant-garde, teinté des préoccupations culturelles et philosophiques de l’époque.

Son plus grand héritage s’est concentré sur les représentations mythologiques, historiques et sociales (mœurs espagnoles), devenant un véritable enseignant dans ce domaine. De sa première œuvre à répercussion : « Otra Margarita », jusqu’à la fin de ses jours.

Articles même catégorie